Hier, lundi 8 mai, nous étions tout les deux en congés.  Nous nous étions donc dis, que puisque le week-end ( où nous avons travaillé ) était magnifique, nous en profiterions pour aller chercher de l'ail des ours ou ail sauvage en forêt. Très bonne idée, c'est vrai, depuis que je connais mon cher et tendre, tout les ans à cette periode il me parle d'ail des ours. C'est très courant dans les sous-bois en Alsace. Entre mars et juin en générale, dès qu'on traverse une forêt, une odeur d'ail frais se repend, c'est le fameux ail des ours.

Bon, alors pour commencer, hier, il a plu toute la journée, aujourd'hui aussi d'ailleurs. Alors sur ceux en fin d'après midi, nous avons pris notre courage à deux mains et nous sommes sorti sous la pluie. Arrivé à la lisière d'une forêt, nous partons à la recherche de cette precieuse herbe, Matthieu me montre comment ça se présente, facile, une jolie petite fleur blanche. Ok, mais question : "au fait Matthieu, qu'est ce qu'on prend ?", "ben le bulbe, évidemment". Evidemment, mais on creuse avec quoi ??? Alors armés  d'un baton, nous voilà reparti à creuser comme des fous pour trouver... Des racines !!!!!!!!! Bon, je vous passe les quinze batons qu'on a casser avant de trouver nos fameuses racines. Matthieu me dis, que c'est pas possible, qu'il y a forcement des bulbes, il traverse donc un grand fossé, là, j'avais abandonné l'idée des bulbes, pour le regarder creuser très courageusement... Au bout d'un moment, il a quand même admis que c'était pas possible, que ça devait donc pas être les bulbes qu'on utilisait. Il me dis, tant pis, on coupe des fleurs, au pire, on fera des macérations. Du coup, cueillette sous la pluie. Retour à la maison trempé et plein de terre, ben ouais, c'est pas ce qu'il y a de plus pratique les batons pour creuser... cuisine_154

Après recherche sur internet, il s'avère, qu'on mange les feuilles de ce fameux ail des ours, qu'il est très utiliser en Pharmacologie, car il à tout les avantages de l'ail sans en avoir les inconvénients. On peut donc soit hacher les feuilles et l'utiliser en cuisine, soit manger les feuilles en salade. Pour les fleurs, on peut tout de même les utiliser en macération... ouf !!! Ce que j'ai fais, dans de l'huile de pépins de raisin. Moralité, le prochaine fois, je regarderai sur internet avant de partir au lieu de me fier aux pensées de mon homme. Quoique, ça nous a quand même fais prendre un bon bol d'air et on a bien rigolé...cuisine_155

Alors, elles sont pas mimi mes petites fleurs en bocal ???